Traitement à l’hôpital

Si une personne s’étouffe (obstruction partielle des voies aériennes), elle doit se rendre immédiatement à la salle d’urgence la plus près, même si la quinte de toux est terminée et elle se sent mieux.

De même, si une personne avale quelque chose qui lui cause de plus en plus de douleur chaque fois qu’elle avale, elle doit se rendre à la salle d’urgence ou consulter un otorhinolaryngologiste.

Lorsqu’on agit immédiatement, on peut éviter des complications. La personne qui s’est étouffée ne doit pas manger ou boire rien d’autre jusqu’à ce que le corps étranger ait été extrait (ou jusqu’à ce que la possibilité qu’il y a un corps étranger ait été écartée).

Il faut savoir que les symptômes d’un corps étranger dans les bronches ressemblent à ceux de l’asthme et que les cris poussés par un tout-petit qui a un corps étranger coincé entre les cordes vocales peuvent ressembler à la toux due au croup. La plupart des corps étrangers n’apparaissent pas clairement sur les radiographies ordinaires. Pour éviter tout délai dans le diagnostic, il importe d’informer l’équipe médicale de tous les épisodes d’étouffement subis par la victime.

Si l’on soupçonne que le corps étranger qui a étouffé la victime est en métal ou en plastique, il est utile d’en apporter un pareil à l’hôpital, car ceci peut aider les médecins à choisir les pinces qui conviendront le mieux à l’extraction. Si la victime a ingéré une substance caustique (alcaline), il faut prendre note de la marque du produit ou apporter l’emballage à l’hôpital.

Le saviez-vous?!

Chaque année dans l’Union européenne, quelques 2 000 enfants (de 14 ans ou moins) s’étouffent avec un jouet.[Ref:34]