La prévention des étouffements pour soi-même

Quels facteurs font AUGMENTER les risques d’étouffement?

Prendre une grande respiration lorsqu’on a le souffle coupé (en raison d’une peur, d’une surprise ou simplement par suite d’un effort), c’est habituellement la dernière chose qui se produit immédiatement avant qu’un objet passe de la bouche aux voies aériennes.

  • Si on prend une grande respiration la tête penchée vers l’arrière, on créé un accès direct vers les voies aériennes…
  • Voici les activités qui sont les plus susceptibles de faire prendre une grande respiration à quelqu’un et de lui faire inhaler un corps étranger : parler, rire, pleurer, courir, sauter, nager, ainsi que faire du vélo, de la planche à neige, du ski, du patinage, de l’escalade, ou basculer vers l’arrière sur une chaise ou se tenir en équilibre (sur une échelle, sur un lit ou dans une petite embarcation).
  • Il est dangereux de consommer des aliments dans un véhicule en mouvement (ou surtout pendant un tour de montagnes russes), car on peut avoir peur soudainement et prendre une grande respiration.
  • Il est vraiment dangereux de lancer des aliments dans l’air et de les attraper dans la bouche. Ce n’est pas non plus une bonne activité à montrer aux autres.

Quels facteurs font DIMINUER les risques d’étouffement?

  • S’asseoir à table pour les repas, mastiquer et avaler avec soin en silence (sans parler).
    Ceci peut sembler ennuyeux, mais c’est la façon la plus sûre de manger.
  • Se rappeler des aliments qui présentent des risques d’étouffement.
  • Faire encore plus attention lorsqu’on se prépare à avaler une bouchée de poisson ou de volaille (utiliser la langue pour vérifier s’il y a des os ou des arêtes).
  • Ne jamais tenir de capuchons de stylo, de bouchons ou de capsules de bouteille, d’épingles, d’aiguilles ou d’autres pièces de quincaillerie entre les lèvres. Ne jamais faire de l’exercice avec de la gomme ou des bonbons dans la bouche.

Que faut-il éviter de faire?

Comportements dangereux

  • Ne jamais acheter ou consommer de bonbons gélifiés ou de gelées en coupelles.
  • Ne jamais tenter d’avaler une poignée de noix, d’arachides ou de tout autre aliment.
  • Ne jamais engloutir goulûment, « bouffer comme un ogre » ou bâfrer la nourriture.
  • Les gens qui utilisent un inhalateur pour leurs poumons doivent vérifier avant chaque usage qu’il n’y a aucun objet à l’intérieur de l’inhalateur. Il faut éviter de conserver les inhalateurs dans une poche ou un sac avec des pièces de monnaie.[Ref:1189]

Jeux dangereux

  • Concours de gros mangeurs : des adultes sont morts étouffés ou ont subi de sérieuses lésions cérébrales par suite de concours de mangeurs de saucisses, de gulab jamun, etc.
  • Lancer un aliment dans l’air et l’attraper dans la bouche. Il y a plusieurs années, une publicité télévisée abandonnée depuis par les sucreries Skittles encourageait les gens à « attraper l’arc-en-ciel », soit à lancer une poignée de friandises en l’air et les attraper dans la bouche. Malheureusement, de nos jours, de nombreux sites Web encouragent les gens à attraper des aliments dans leur bouche, notamment des raisins, et même à tenter de battre le record de raisins attrapés par la bouche.
  • Le jeu du « Chubby Bunny » (qui consiste à se bourrer la bouche de guimauves) s’est avéré mortel à plusieurs reprises.
  • Le jeu « Caterpillar » (chenille en anglais) consiste à placer des épis de graminées sur la langue et à répéter le mot « caterpillar ». Lorsqu’un groupe joue, le gagnant est celui qui peut répéter le mot le plus de fois sans s’étouffer ou arrêter. Il faut se rappeler que les épis de graminées peuvent devenir des corps étrangers particulièrement néfastes lorsqu’ils se logent dans les bronches (comme on l’explique dans le cas d’extraction d’un caillou).[Ref:1174]

Le saviez-vous?!

Chaque année dans l’Union européenne, environ 20 enfants (de 14 ans ou moins) meurent étouffés par un jouet.[Ref:1476]

Références